25 mai 2014

Mes petits poèmes en prose IV

     Je suis né pour penser ; ma vie est courte ; l’isolement est mon refuge. L’âme des poètes conserve en moi sa précieuse étincelle, et ma grandeur fait mon supplice. Contemplateur des hommes, je me vois l’objet de leurs rancunes. Méconnu durant mon séjour sur terre, je possède l’âpre sentiment de ma force, et seule ma tombe sera honorée. Sensible aux malheurs de l’humanité, je veux prévenir, sans me faire écouter. Soumis à des pouvoirs médiocres et vils, j’échouerai à surmonter mes vices.... [Lire la suite]
Posté par interabie à 11:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]